Au travail & en voyage

Partager cet article:

au travail adultesAu travail et en voyage, votre diabète ne sera pas un obstacle.

Au travail

Rien ne vous oblige à déclarer votre diabète auprès de votre employeur. Il faut déclarer votre diabète au médecin du travail. En revanche, il est conseillé de tenir informé un(e) collègue de travail avec qui vous vous sentez à l’aise, qui pourra éventuellement intervenir en cas d’urgence (hypoglycémie sévère) ou être tout simplement attentif/ve à vous. Sachez tout de même que certains métiers ou postes peuvent être déconseillés aux personnes diabétiques de type 1 (insulinodépendant depuis le début du diabète), à cause notamment du risque d’hypoglycémie (en savoir plus) qui pourraient vous mettre en danger ou mettre en danger une tierce personne. Par exemple, les métiers qui  nécessitent  un permis de conduire du groupe Il : conducteurs de poids lourds, véhicules de transport en commun, véhicules de ramassage scolaire, taxi, ambulance. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre médecin traitant ou de votre diabétologue.

La discrimination au travail est parfaitement illégale. Si votre employeur vous nuit à cause de votre diabète, il encourt des poursuites judiciaires.

Et avec la pompe à insuline ?

Le fait que vous portiez une pompe à insuline ne change pas l’encadrement légal et les mêmes règles s’appliquent. Si vous souhaitez garder le port de votre pompe à insuline secret, pensez à avoir une carte de porteur de pompe en cas d’urgence.

En savoir plus sur la pompe à insuline.

En voyage

Que ce soit en déplacement personnel ou professionnel, votre diabète ne vous empêche pas de voyager. Certaines recommandations sont à adopter en ce qui concerne notamment vos insulines. Sachez que l’insuline hors du réfrigérateur n’aime pas les écarts de température, l’exposition directe au soleil ou au froid. Pensez à la transporter dans une petite pochette qui sera avec vous. Ne la laissez pas au soleil, sur le parking de l’aire d’autoroute à l’heure du déjeuner ou sur votre serviette de plage.

Si vous partez en France, vous trouverez toujours une pharmacie pour votre insuline, vos bandelettes, vos lancettes, vos aiguilles, vos cachets… Essayez tout de même d’anticiper et de prévoir suffisamment de matériel. Il est possible que certaines bandelettes soient sur commande, car la pharmacie dans laquelle vous vous rendez n’a pas d’utilisateurs réguliers de ce modèle demandé.

Si vous partez à l’étranger, prévoyez assez de matériel avec vous afin de palier à toutes éventualités (retard de transport, grève, conditions climatiques…). Et en cas de transport en avion, pensez à avoir votre matériel avec vous dans l’avion ainsi que  les ordonnances et un certificat pour l’insuline  (en français et éventuellement en anglais) pour passer le contrôle aérien et justifier de la possession de ces médicaments ou du matériel.

Essayez de continuer à garder votre hygiène alimentaire et à manger varié et équilibré.

Et avec la pompe à insuline ?

Vous pouvez parfaitement voyager avec votre pompe à insuline.

Si vous partez en France, nos Infirmiers ISIS Diabète peuvent intervenir partout en France 24h/24 et 7j/7 en cas de problème. Et si besoin, ils remplaceront votre pompe à insuline défectueuse.

Si vous partez à l’étranger, anticipez suffisamment pour pouvoir prévenir votre Infirmier ISIS Diabète, afin qu’il puisse éventuellement vous prêter une pompe à insuline de remplacement.

Si vous prenez l’avion, ISIS Diabète vous remettra un certificat de propriété pour le passage en douane. La plupart des postes de contrôle aériens sont à l’aise avec les passagers porteurs de pompe à insuline. Pensez bien à ne pas mettre votre pompe sur le tapis roulant qui passe aux rayons X, cela pourrait l’endommager.

Si vous êtes porteur de capteur, il suffit simplement pendant le vol, de le déconnecter pour ne pas interférer au niveau des ondes radio.

En savoir plus sur la pompe à insuline.