“Sans ma pompe, j’oublie quelque chose…”

9 avril 2019 Témoignages
Partager cet article:

Une première experience infructueuse 

La première fois que l’on m’a posé une pompe à insuline, j’avais 15 ans. A l’époque, j’étais suivie en pédiatrie. Cette expérience a duré 1 an avant que je demande à la retirer. A ce moment-là de ma vie, je n’acceptais pas la maladie. Je ne faisais pas attention, et vérifiais très peu mes glycémies. La pompe me donnait l’impression de toujours porter la maladie.

Le déclic

Il y a 3 ans, j’ai moi-même redemandé la pompe à mon diabétologue. J’avais enfin eu le déclic, j’acceptais de me soigner pour mon avenir. La pompe m’a permis de mieux équilibrer mon diabète. Finies les hémoglobines glycquées à 10 % ! Et aujourd’hui je suis en dessous de 7 % !! Chose qui me semblait impossible il y a quelques années!

Liberté & Intimité

La pompe me permet d’être plus libre. Je n’ai plus à me piquer plusieurs fois par jour. Mon insuline est à adapter à mon rythme de vie. De plus c’est beaucoup plus discret.

Une seule interrogation persistait: l’intimité avec mon conjoint. Chose complètement absurde après coup. Car il n’y fait pas du tout attention et c’est devenu une habitude de me voir avec.

En vacance, sans ma pompe, j’oublie quelque chose…

Quand je pars en vacances, je repasse aux injections et je dois dire que sans ma pompe, j’ai l’impression que j’ oublie quelque chose..

La pompe a changé ma vie de diabétique et je dois dire que je n’imagine même pas repasser aux injections.

L’autre avantage du traitement par pompe, c’est la présence d’un infirmier qui passe régulièrement à la maison pour livrer le matériel et vérifier que tout se passe bien. Cette relation est totalement différente de la relation médecin-patient et surtout, en cas d’interrogations, on a toujours quelqu’un de joignable.

Je connais des diabétiques dans mon entourage: certains sont passés à la pompe, d’autres sont sous injections et je n’hésite pas à leur conseiller de passer le cap.

Témoignage de Marine, 26 ans, Valenciennes (59), diabétique de type 1 depuis 12 ans et sous pompe à insuline depuis 3 ans.

Retrouvez l’ensemble de nos témoignages dans la section Témoignages de notre magazine!

Ne manquez plus les actualités ISIS Diabète, rejoignez-nous sur LinkedIn et YouTube.