L'alimentation

Partager cet article:

???????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

Comment gérer son alimentation avec une pompe à insuline ?

Le fait d’avoir une pompe à insuline ne changera rien à votre alimentation. Elle devra toujours être équilibrée comme auparavant. En revanche, ce sera bien plus simple à gérer par rapport à un traitement par multi-injections.

Avec la pompe à insuline, il est possible de sauter les repas (en cas de maladie, de voyage, …). En effet, un repas = un bolus; pas de repas = pas de bolus. La grasse matinée est enfin devenue accessible. A l’inverse, il est possible de goûter ou de prendre une collation sans avoir à se faire une piqûre supplémentaire. Il suffit juste d’ordonner à la pompe l’administration d’un bolus. De plus, lors d’un repas/goûter imprévu, il est possible de manger puisque vous avez votre pompe en permanence sur vous. Sous schéma multi-injections, vous pouviez être embêté, car vous n’aviez pas pris votre stylo d’insuline rapide ou vous aviez oublié votre aiguille.

Pour votre santé, veillez à ne pas grignoter, à manger équilibré et à respecter les règles hygiéno-diététiques recommandées par votre diététicien ou médecin.

Pour les repas spéciaux, tels que les repas de fête (Noël, nouvelle année, anniversaire…) qui sont généralement longs, riches en gras et en glucides ou pour les repas au restaurant, il existe des fonctions avancées sur les pompes à insuline qui permettent de faire face à ces types de repas (bolus carré, bolus mixte,…). Il est possible de faire un bolus qui sera administré sur une plus longue période.

Enfin, une autre fonction permet de fractionner le bolus. Il est possible d’injecter une partie du bolus en début de repas et l’autre tout au long du repas.

Il est également possible de se faire un bolus à l’arrivée de chaque plat. De cette manière, cela vous permet d’administrer exactement la bonne quantité d’insuline par rapport à la quantité de glucides à ingérer. Ou cela vous permet tout simplement, de ne pas être obligé de prendre un dessert si vous n’avez plus envie ou plus faim.
Sous multi-injections, si vous aviez programmé de manger un dessert, arrivé à celui-ci et même en n’ayant plus faim, vous auriez du le manger pour compenser le bolus injecté en début de repas.

Enfin, les pompes à insuline sont équipées d’un assistant qui vous permet en fonction de votre glycémie de départ, de l’insuline active, de vos objectifs glycémiques, de votre sensibilité à l’insuline, de vos ratios repas et de la quantité de glucides à ingérer, de vous recommander une quantité d’insuline pour un bolus.
De cette manière, cela minimise le risque d’erreur de calcul et vous accompagne facilement au quotidien.
De plus, les unités de bolus peuvent aller au minimum de 0.1 unité en 0.1 unité, idéales pour les enfants et les patients qui recherchent la précision.

Quel que soit le type de bolus que vous allez faire lors d’un repas, il vous sera possible de le faire en toute discrétion soit au travail, à la maison, dans la rue, au restaurant…